Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 09:31

Après m'être documenté (voir l'article Plan de l'autogire indoor COUDU 3 par Jean Cousin et Tout savoir sur les autogires) j'ai extrapolé un plan légèrement plus petit en y apportant quelques modifications :

  • Fuselage classique indoor en croix,
  • Une seule dérive,
  • Commandes par fils,
  • Rotor en dépron (armé avec du scotch d'emballage) sur support en stratifié de fibre de verre avec palier en tube de laiton.

Après quelques heures de découpe et collage, j'ai réalisé ce petit autogire indoor :

L'autogire équipée d'un rotor tripale

L'autogire équipée d'un rotor tripale

Détail sur l'articulation latérale du rotor réalisée avec une charnière fibre. L'axe de rotation est constitué d'un petit tube de laiton tournant autour d'une C.A.P.

Détail sur l'articulation latérale du rotor réalisée avec une charnière fibre. L'axe de rotation est constitué d'un petit tube de laiton tournant autour d'une C.A.P.

Equipement

 

Le poids total en vol est de 120 g avec l'équipement ci-dessous :

  • Moteur Dualsky XM2212-MA-25 de 10 g
  • ESC Dualsky 6A
  • Hélice GWS 7x3.5
  • Batterie 2S 240 mAh
  • RX MPX RX5 2.4 GHz
  • 2 x servos 5 g pour dérive et profondeur
  • 1 servo 9 g pour le rotor

Essais en vol (c'est un peu exagéré !)

 

Les premiers essais ont été conduits en extérieur un soir presque sans vent. A chaque tentative, lorsque l'autogire se mettait en ligne de vol, il chavirait sur le côté gauche.

Suite à ces essais j'ai élagi la voie de roulage. Le rotor a l'air de bien tourner (dans le sens anti-horaire).

La suite des essais a été menée en salle, d'abord avec le rotor quadripale rigide en dépron de 3 mm (profil plat avec juste un angle à 45° sur le bord d'attaque. A chaque fois, dès que l'autogyre commençait à se soulever, il chavirait à gauche, encore l'effet de la dissymétrie de portance.

Une seule fois j'ai pu faire un court vol de quelques secondes, donc ça porte !
Ces chavirements successifs ont fini par avoir raison de mon rotor quadripale.

Je lui ai alors substitué un rotor tripale "articulé souple" dont les pales étaient en dépron de 6 mm profilé que j'avais préparé. Pas mieux, voire moins bien, avec sans doute trop de souplesse dans l'articulation, d'où une conicité trop accentuée et une plus grande difficulté à le mettre en rotation.

Finalement, le quadripale s'est mieux comporté. Je vais de nouveau réaliser un rotor quadripale rigide en depron de 3 mm avec des petits joncs de carbone pour raidir les pales...

Le modèle correspond aux cotes en rouge (éch. 3/4).

Partager cet article

Repost 0
Publié par Geeby22 geeby22
commenter cet article

commentaires

Fab 03/05/2014 18:02

Salut,
en voilà un plan qu'il est bien!
Dommage que le vol n'en soit pas à la hauteur, mais te connaissant tu ne vas pas t'arrêter là.
Il va voler, j'en suis sûr.
Vivement la petite vidéo ;-)

geeby22 03/05/2014 19:23

Merci Fab pour les encouragements ! J'ai réalisé le rotor quadripale avec des plats de carbone de 3 mm, et il supporte beaucoup mieux le vent tout en prenant beaucoup plus de tours (en le tenant à la main dans le jardin). Il faudra valider en salle... tout en contrant ce fameux syndrome de la dissymétrie de portance. @+

Présentation

  • : Modélisme par geeby22
  • Modélisme par geeby22
  • : Modélisme à propulsion électrique.

Recherche