Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 00:00

Indoor et charge alaire

Quel est le problème ?

La taille de la salle !

En général les dimensions d'une salle indoor sont celles d'un terrain de handball : 40 m x 20 m.
Vous gardez une marge de 2,5 m de chaque côté, ce qui fait un terrain d'évolution inscrit dans un rectangle de 35 m x 15 m.
(Les dimensions du terrain de basket sont de 28 m x 15 m maximum  et celles du terrain de tennis sont de 23,77 x 8,23 en simple et 23,77 x 10,97 en double.)

Pour commencer, si on veut piloter sans trop de stress, il est bon d'avoir au minimum 5 s entre chaque virage sur la longueur afin de remettre l'avion dans ses lignes (et ce n'est pas long au début !). Dans le cas d'un hippodrome (le circuit le plus simple), entre sortie de virage et début du suivant il vous reste environ 20 m à parcourir en ligne droite, en 5 s (et au début c'est court !), ce qui fait une vitesse d'environ 4 m/s.

Quelles solutions ?

La vitesse minimale est une fonction de la charge alaire du modèle (en première approche). En prenant comme exemple un avion indoor de type F3P, nous avons 82 cm d'envergure et 22 cm de corde moyenne, soit une surface alaire d'environ 18 dm², surface alaire que nous retiendrons comme base pour nos calculs.
En utilisant l'outil d'estimation de la vitesse de décrochage , on peut dresser le tableau ci-dessous :

Masse en g 250 180 145 120 100
Charge alaire en g/dm² 13.9 10 8.1 6.7 5.6
Vitesse mini en m/s 4.8 4.1 3.7 3.4 3.1
Vitesse mini en km/h 17.5 14.8
13.3
12.1
11.0


Pour rester en dessous de la vitesse de 4 m/s (environ), Il faut donc un avion dont la charge alaire reste inférieure à 10 g/dm², soit 180 g maxi pour les dimensions ci-dessus.

Si votre avion est plus léger, vous pourrez voler encore plus lentement et ce n'en sera que plus confortable lorsque le temps sera venu d'enchaîner les figures .

Pour descendre en dessous de 150 g, il faut fraiser le dépron, avoir du matériel très léger (enlever les gaines et protections), câbler en fil émaillé...

L'autre solution, augmenter la surface alaire, solution choisie par les modèles de type biplan.

à suivre : Indoor et charge alaire (suite)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Geeby22 geeby22 - dans Technique
commenter cet article

commentaires

moutier.jacques@gmail.com 08/12/2010 10:59


et l'hélice elle intervient ou dans ton tableau


geeby22 08/12/2010 11:23



L'hélice n'intervient pas dans l'estimation de la vitesse de décrochage (en ligne droite) qui ne dépend que de la cellule : masse, surface alaire et profil. L'influence de ce dernier étant ici
négligée.



Présentation

  • : Modélisme par geeby22
  • Modélisme par geeby22
  • : Modélisme à propulsion électrique.

Recherche