Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Après avoir réussi à faire voler mon petit autogire indoor XG1, je vais essayer de faire voler un autogire "pusher" (avec moteur dans le dos)...

Cette fois, je pars sur une motorisation classique utilisée sur les avions indoor : moteur Turnigy 2204, hélice GWS 8x4.3 en LiPo 2S, objectif : masse en vol < 150 g.

La structure est en tube carbone de 4 mm (Decathlon).

L'axe rotor sera orientable dans les deux axes tangage et roulis avec une gouverne de dérive.

Première esquisse...

Première esquisse...

Structure carbone assemblée 17 g sans les roues

Structure carbone assemblée 17 g sans les roues

Structure carbone assemblée 24 g avec les roues

Structure carbone assemblée 24 g avec les roues

Suite de la construction de l'autogire avec la mise en place des pièces en Depron 6 mm :

Empennage et cockpit en Depron 6 mm
Empennage et cockpit en Depron 6 mm

Empennage et cockpit en Depron 6 mm

Fixation du moteur sur le mât, la feuille d'EPP permet d'ajuster piqueur et anticouple.

Fixation du moteur sur le mât, la feuille d'EPP permet d'ajuster piqueur et anticouple.

La tête de rotor doit être articulée sur deux axes. Plusieurs réalisations sont possibles (facilement) :

-soit une pièce avec deux axes perpendiculaires, un axe avec le mât et l'autre avec la tête du rotor ;

-soit une rotule... solution choisie en la réalisant avec une durite en silicone !

Axe rotor, tête articulée et rotule en durite silicone
Axe rotor, tête articulée et rotule en durite silicone

Axe rotor, tête articulée et rotule en durite silicone

Deux solutions sont encore possibles pour les commandes :

  • un servo pour l'axe de tangage, un servo pour l'axe de roulis ;
  • un mixage avec guignols à 45° de part et d'autre de l'axe longitudinal : pour le tangage, les deux servos vont dans le même sens, pour l'axe de roulis les servos sont actionnés en sens opposé.
Pour donner l'échelle... on distingue les guignols des deux axes.
Pour donner l'échelle... on distingue les guignols des deux axes.

Pour donner l'échelle... on distingue les guignols des deux axes.

L'autogire équipée sans rotor ni batterie pèse 110 g et complète en ordre de vol 162 g...

J'ai un peu dépassé l'objectif des 150 g en ordre de vol !

Autogire XG2 équipée sans rotor

Autogire XG2 équipée sans rotor

Le rotor pèse 25 g

Le rotor pèse 25 g

La batterie 2S 370 mAh pèse 27 g

La batterie 2S 370 mAh pèse 27 g

Malgré un poids réduit, les premiers essais en vol n'ont pas été concluants...

Quelques axe d'amélioration :

  • rigidifier l'articulation de la tête avec une durite plus épaisse,
  • guider les tringles de commande rotor qui flambent,
  • diminuer le calage rotor et l'amplitude en tangage,
  • augmenter la surface de la gouverne de dérive,
  • refaire la fixation du train pour donner un peu plus de hauteur à l'ensemble.
 

A tester de nouveau...

Après avoir réalisé les modifications annoncées, il fallait bien tenter de faire décoller cet autogire "pusher"...

La nouvelle configuration
La nouvelle configuration

La nouvelle configuration

Certes, le vol est perfectible... il faudra réduire l'amplitude des gouvernes et régler les trims, mais enfin, c'est un vrai vol !

Le pilotage doit aussi progresser !

Cette fois-ci, compt-tenu des enseignements récoltés avec l'autogire XG1, j'ai convergé plus rapidement pour faire voler ce petit "pusher" indoor...

Partager cette page

Repost 0
Publié par Geeby22 geeby22 - dans Autogires

Présentation

  • : Modélisme par geeby22
  • Modélisme par geeby22
  • : Modélisme à propulsion électrique.

Recherche