Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Avec cet hiver pluvieux et venteux à souhait, s'ouvre un chantier naval. Mon voilier RC IOM avait du mal à rivaliser avec les évolutions de coques récentes de plus en plus étroites qui ont cours actuellement sur les plans d'eau.

J'avais commencé à faire le tour des plans de voiliers classe 1 m disponibles sur le net (voir :  Plans de voiliers classe 1 m) et avait jeté mon dévolu sur le Goth, un plan de Frank Russel, que je pensais réaliser en red cedar.

 

Un gros chantier en perspective... lorsque par l'entremise d'Alain qui avait déjà réalisé le master, j'ai pris contact avec René qui était prêt à me céder une coque en fibre qu'il avait moulée. L'affaire fut vite conclue ! Merci à vous deux .

 

Cela réduit notablement le travail... et la poussière ! Ci-dessous, la coque en fibre de verre.

http://www.frankrusselldesign.com/wp-content/uploads/2014/07/Goth-Mk4-IOM.jpg

 

PLAN A4 du GOTH - IOM

DSCF3255 DSCF3256

 

Quelques liens intéressants :

Un site qui relate la construction bois du Goth en images

La page Facebook de Frank Russel

Le fil de Chris Jenkins sur RCGroupe

Et si vous le préférez tout fait : MXComponents

 

Appendices

 

Le chantier continue par la réalisation des appendices, safran et voile de quille. Les deux employant la même technique (stratifié balsa-carbone avec résine époxy), je commence par me faire la main sur le safran.

 

Découpe du balsa (3 mm) et stratification de l'âme intérieure en tissu de carbone 160 g/m² :

2014-02-12-10.59.51.jpg
2014-02-12-11.06.51.jpg 2014-02-12-13.56.22.jpg

Beaucoup d'occupations ces temps-ci, ce matin 82 km à vélo, cet après-midi fin de la stratification du voile de quille, elle cuit tranquillement au four pendant que je m'escrime sur cette nouvelle plateforme Overblog...

 

Ci-contre, le safran :


Préparation de l'âme centrale en tissu de carbone du voile de dérive.

De chaque côté, une planche balsa de 3 mm.

L'ensemble est stratifié sous presse à 40°C pendant 1 h puis 50°C pendant une autre heure.

Après mise en forme du profil de la dérive par ponçage du balsa, stratification des deux faces avec un tissu carbone.

Safran fini et dérive après stratification.

 

La dérive demande un petit coup de ponçage avant application d'une nouvelle couche de résine. 

 

Moulage du bulbe

 

En parallèle, j'ai avancé sur le moule du bulbe de quille.

 

Réalisation du modèle d'après le gabarit issu du plan en tournant une pièce en Styrodur.

 

Le Goth - voilier rc classe IOM

Réalisation du moule, une boîte en ctp remplie de plâtre de modelage, passage au four et retrait du modèle : après séchage, le moule sera prêt pour le coulage du plomb !

Le Goth - voilier rc classe IOMLe Goth - voilier rc classe IOM

Moulage du lest

La matière première est composée de "plombs" de ceinture de plongée (6,50 € le kg) qu'il faut faire fondre (327°C) dans une vieille casserolle consacrée à cet usage.

Je fais fondre 1.5 kg par demi lest.

Le Goth - voilier rc classe IOMLe Goth - voilier rc classe IOM

Puis on verse dans le moule qui a été préchauffé au four à 200°C environ 1.3 kg par demi lest (pour un lest de 2.4 kg au final).

Le Goth - voilier rc classe IOMLe Goth - voilier rc classe IOM

Suite du bulbe...

Gros travail (à la râpe) pour creuser le passage du voile de dérive dans les demi-lests !

Puis assemblage des deux parties à l'époxy après m'être assuré que le voile de quille se mettait bien en place...

Le Goth - voilier rc classe IOMLe Goth - voilier rc classe IOM

 

Intérieur de la coque

 

Poursuite de la construction du Goth avec l'assemblage du puits de dérive.

J'avais auparavant constitué un contreplaqué composite de fibre de verre - balsa - fibre de verre avec de la résine époxy.

L'assemblage se fait autour de la dérive préalablement isolée avec des feuilles plastiques afin d'éviter tout collage et de ménager un peu de jeu.

Le Goth - 8Le Goth - 8

Le Goth avance avec cette fois la mise en place et collage des supports d'appendices :

  • le tube de jaumière pour le safran,
  • le support du servo de safran,
  • la découpe du passage de la dérive dans la coque,
  • le puits de dérive et le puits de mât.

 

(Michel va encore me dire que je n'ai pas fait les mots croisés ;-) )

Le Goth - 9Le Goth - 9
Le Goth - 9Le Goth - 9

 

Pontage

 

Les aménagements intérieurs sont finis et j'ai pu préparer les ponts avant et arrière. Il reste à faire les découpes des trappes de visite avant le collage.

Mais le chantier est suspendu le temps des vacances scolaires... de mes petits enfants !

Il faut faire un peu de place et garder beaucoup de disponibilité !

Le Goth - 10
Le Goth - 10
Le Goth - 10

Après quelques perturbations extérieures, je reprends le chantier du Goth suspendu depuis début mars.

Les aménagements de l'intérieur de la coque sont terminés :

L'intérieur de la coque

L'intérieur de la coque

Détail de la fixation des bômes de foc

Détail de la fixation des bômes de foc

Fixation du treuil et puits de dérive

Fixation du treuil et puits de dérive

 

 

Avant de ponter la coque, j'ai réalisé un test de flotabilité dans la baignoire.

Bonne idée car je me suis aperçu de quelques fuites à travers la coque : un peu maigre en résine elle laissait filtrer l'eau à travers de minuscules trous.

Un coup de résine plus tard (résine époxy diluée avec 10% d'alcool) à l'intérieur de la coque, plus de fuite, ça baigne !

Le Goth en essai baignoire

Le Goth en essai baignoire

 

Pose et collage du pont arrière après de multiples essais à blanc afin de vérifier que tout est bien prévu :

Collage avec l'aide d'élastiques pour maintenir le pont

Collage avec l'aide d'élastiques pour maintenir le pont

Et maintenant avec le pont avant :

 

 

Le tout pour 548 g avant peintureLe tout pour 548 g avant peinture

Le tout pour 548 g avant peinture

 

Mise en peinture

 

Phase un peu difficile que cette préparation à la peinture : mastiquage, enduit, ponçage... et on recommence ainsi plusieurs fois !

Et plus ça devient lisse plus les défauts résiduels sautent aux yeux !

Non, ce n'est pas un bâtiment de la Marine Nationale, c'est bien le Goth avec un enduit gris.

La coque après enduit, dessus et dessous.
La coque après enduit, dessus et dessous.

La coque après enduit, dessus et dessous.

 

 

Gros travail, plusieurs couches de peinture à la bombe avec léger ponçage (600 à l'eau) entre chaque couche.

Pour finir, ponçage léger à l'eau avec du grain 1000, 2000 et lustrage manuel.

 

Et voilà le Goth Mandarine !

 

Le Goth dans sa livrée mandarine
Le Goth dans sa livrée mandarine

Le Goth dans sa livrée mandarine

 

Finitions

 

Le Goth est enfin prêt à naviguer après le câblage du circuit de treuil, la pose de la dérive et du Safran.

Coque, dérive et safran...

Coque, dérive et safran...

Pour l'instant je réutilise la voilure de mon précédent IOM, mais il a fallu refaire le haubanage et les circuits d'écoutes.

Avec la voilure en place

Avec la voilure en place

Détail sur le circuit de treuil et d'écoutes

Détail sur le circuit de treuil et d'écoutes

Premiers bords

 

Pour une première mise à l'eau, le vent était un peu fort (force 4 B), mais il faut bien essayer... et puis il y avait beaucoup de trafic sur le bassin !

Tel qu'il était à la mise à l'eau, le comportement était presque neutre avec une petite tendance à lofer sous la risée. Par contre, en vent arrière, j'ai trouvé qu'il enfournait assez vite, je vais un peu reculer la tête de mât.

Pour le reste, il faudra voir avec d'autres bateaux.

A l'arrivée, un petit peu d'eau dans le bateau, faut dire qu'à jouer au sous-marin... J'ai repéré un petit trou (manque de colle) au niveau de la jonction pont-puits de mât.

Il faut retendre le guindant de foc !

Il faut retendre le guindant de foc !

Le Goth - Premiers bords
Le Goth se faufile au milieu du trafic !
Le Goth se faufile au milieu du trafic !

Le Goth se faufile au milieu du trafic !

 

Question de poids

 

A force de vouloir faire léger, j'ai fait léger puisque le Goth pèse 3700 g prêt à naviguer... enfin juste avant de remplir les soutes de 300g de plomb nécessaires afin d'atteindre la masse minimale exigée par la jauge IOM (4000 g).

Du coup j'ai revérifié la masse de ma quille qui elle doit rester inférieure à 2500 g.

Comparativement avec les autres bateaux du bassin, je suis très satisfait du comportement de mon Goth, maintenant c'est au skipper de progresser !

Poids de la quille : 2442 g

Poids de la quille : 2442 g

Gréement n°2

 

J'ai fini le montage d'un gréement avec jeu de voile n°2 pour le Goth. Il ne reste plus qu'à fiabiliser tout ça...

Jeu de voiles n°2 pour le Goth
Jeu de voiles n°2 pour le Goth

Nouveau gréement n°1

 

Essais du nouveau gréement en reprenant le foc existant. Le vent moyen était d'environ 3 Beaufort. Les voiles viennent de chez PG Modelisme.

Les voiles sont plutôt bien établies, cependant, deux corrections sont nécessaires :

  • sur virement dans les risées, la balancine de foc se prend dans les barres de flèche;
  • le point d'écoute de grand voile glisse sur la bôme quand elle est mouillée.

Pour corriger le premier point, je vais donner un peu de quête aux barres de flèche en substituant une CAP à la FdV actuelle (souple mais pas façonnable).

Pour le deuxième point je vais simplement ajouter un tendeur comme dans la version précédente.

Nouveau gréement n°1 pour le Goth - suite
Nouveau gréement n°1 pour le Goth - suite
Nouveau gréement n°1 pour le Goth - suite
Nouveau gréement n°1 pour le Goth - suite

Quelques photos supplémentaires du gréement.

Vues d'ensemble
Vues d'ensemble

Vues d'ensemble

Détail sur le point de drisse du foc et de la balancine

Détail sur le point de drisse du foc et de la balancine

Partager cette page

Repost 0
Publié par Geeby22 geeby22

Présentation

  • : Modélisme par geeby22
  • Modélisme par geeby22
  • : Modélisme à propulsion électrique.

Recherche