Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Les planeurs "Ultrabatics" selon le mot de Steve Lange (le VTPR à la mode californienne) sont en pleine ascendance .

 

Après Le Fish, un nouveau modèle : le Flow, conçu par Paige qui propose aussi le kit sur son site Future Slope Designs .

 

Voir le fil RC Groups

 

 

 

 

 

Réception du Kit

 

J'ai reçu le kit "The Flow" planeur 60" d'acrobatie EPP.

 

Très astucieuse et efficace, la protection en papier journal découpé :

DSCF9783.jpg

 Et voici le contenu du kit après avoir mis les papiers dans un sac poubelle.

Le kit contient tous les plats et tubes carbones nécessaires à sa construction.

Paige a pensé à tout, et la construction est illustrée par un jeu de vidéos consultables sur son site :

Future Slope Designs

 

D'autres explications sont disponibles :

Reste plus qu'à trouver le temps de l'assembler !

DSCF9784.jpg

 

 

En sortie de boîte, voici le tableau des masses relevées par élément :

 

  • Ailes + longeron:                                125 g
  • Fuselage :                                            87 g
  • Stabilisateur EPP + longeron + dérive : 26 g
  • Quincaillerie + "Mad stab" + joncs :      93 g
  • Film de recouvrement :                       120 g
  • Servos + Rx :                                       70 g
  • LiPo 2S-800mAh + BEC :                     78 g

 

 Masse totale estimée : 600 g (21.2 oz)

 

DSCF9799.jpg
DSCF9809.jpg DSCF9800.jpg
DSCF9811.jpg DSCF9810.jpg
DSCF9813.jpg DSCF9814.jpg

 

 

Pour vous faire un peu patienter, voici une vidéo du planeur en vol qui montre ses possibilités par Paige Anderson.

 

 

Centrage

 

Paige vole avec un centrage entre 96 mm & 104 mm depuis le bord d'attaque. Voir ici.

 

En soumettant The Flow à PredimRC(1) avec une envergure limitée à 60", on obient :

  • centrage neutre : 95 mm
  • centrage avec 3% de marge : 90 mm

 

En tenant compte des approximations du modèle.

 

1: Centrage d'un modèle avec PredimRC

PredimRC-The_Flow.png

 

Stabilisateur pendulaire

 

The Flow utilise un stab pendulaire à très fort débattement, d'où son nom "Mad elevator" !

 

Pour alléger l'arrière, j'utilise le stabilisateur en EPP que Paige a ajouté fin mai.

 

J'ai creusé une rainure pour inclure le tube carbone dans l'épaisseur du stab. Le pignon est solidaire du tube qui tourne à l'intérieur du tube alu, celui-ci étant collé au fuselage.

DSCF9819.jpg
DSCF9821.jpg DSCF9820-copie-1.jpg

 

Entoilage des empennages

 

 Je reprends la construction avec l'entoilage des empennages (film de plastification) :

 

  • Le stab est passé de 19 g à 26 g avec le collage époxy du jonc et l'entoilage !
  • Le film n'étant pas rétractable, il ne faut pas hésiter à faire des incisions sur les bords
  • La dérive entoilée

 

Dans le système US, l'épaisseur est donnée en mil .

Un mil est un millième de pouce :

  • 1 mil = 0.0254 mm
  • 1.7 mil = 0.0432 mm
2012-06-16-18.55.45.jpg
2012-06-16-18.18.40.jpg 2012-06-16-19.21.45.jpg

 

Assemblage de l'aile

 

L'assemblage de l'aile commence par le collage des deux parties du longeron de l'aile (ci-contre).

Puis la mise en place des longerons (préparer une saignée de 1 cm de profondeur dans l'EPP avec un cutter bien aiguisé.

Poursuite par le tracé des ailerons. Les ailerons sont à 30% de la corde sur 60 cm de long, ils ne débouchent pas sur le saumon pour garder de la robustesse... Voir ci-dessous.

DSCF9804.jpg
   

2012-06-16 19.18.59

 

 

 Poursuite du montage de l'aile par la préparation des servos : il faut allonger le câble des servos, et pour cela je préfère souder (c'est un travail méticuleux et assez long).

 

  • A droite, l'outillage pour faire des soudures propres.
  • Ci-dessous le câble rallongé.
  • En bas à droite, le servo encastré dans l'aile et le câble inséré dans une saignée.
2012-06-18-18.49.02-copie-1.jpg
2012-06-18-18.31.30.jpg 2012-06-18-19.37.53.jpg

 

Entoilage de l'aile et montage des servos

 

 L'aile est finie, recouverte avec le film de plastification de 1.7 mil posé au fer à repasser et au fer à entoiler sur les bords. Le film n'étant pas rétractable, c'est difficile de bien tendre, il faut travailler du centre vers les bords en prenant soin de bien lisser le film.

A l'intrados, les servos sont en place avec les tringles, chappes et guignols.

2012-06-19-20.59.00.jpg
2012-06-19-21.00.39.jpg 

Quelques petits plis apparaissent à l'opposé des renforts carbone :

 

2012-06-19-20.59.31.jpg

 

Montage et entoilage du fuselage

 

 Après l'aile, montage du fuselage.

 

Préparation des sillons pour insérer les gaines Sullivan, j'ai utilisé un fer à souder avec une panne spéciale.
2012-06-18-19.01.08.jpg

La panne spéciale utilisée pour creuser les sillons :

 

Celle-ci n'est engagée que de 1 cm dans le corps du fer afin de limiter la température.

2012-06-18-19.06.20.jpg
 Creusement des logements des servos au cutter : 2012-06-20-18.55.03.b.jpg

 

Pose du film de recouvrement, en commençant par le centre du flanc avec le fer à repasser, puis en allant doucement vers les bords avec le fer à entoiler.

 

Sur la courbure il faut réaliser des coupes aux ciseaux, d'abord tous les 5 cm puis de plus en plus resserrées.

 

Ci-contre le fuselage fini, babord et tribord :

 

2012-06-20 18.55.03

 

2012-06-20 18.53.39

   

 

Assemblage des empennages

 

Mise en place du stabilisateur "mad elevator" en ajustant bien équerrage et horizontalité (voir ci-contre).

 

Puis collage de la dérive après avoir découpé la gouverne et posé les charnières en Blenderm.

 

Montage des servos et des gouvernes. La gouvernes de direction est actionnée classiquement via une c.a.p. en Z sur le palonnier et avec un domino sur le guignol.

 

La gouverne de profondeur est en fil (tresse de pêche en Kevlar) de type "pull-pull" avec une chaînette et un pignon au niveau de l'axe du "mad stab".

2012-06-21-17.44.53.jpg
2012-06-21-17.44.37.jpg 2012-06-21-17.45.28.jpg

 

 Assemblage final

 

 Calage du servo de profondeur et des gaines Sullivan pour éviter tout jeu au niveau des commandes.

 

 

2012-06-22 14.24.46

Collage des ailes et vérification de l'équerrage

 

 

2012-06-22 17.08.32 

2012-06-22 17.17.23

 Récepteur, BEC et batterie sont insérés dans des logements creusés dans l'EPP (cutter puis fil chaud).

 

Les emplacements sont évalués pour un équilibrage à 0% de marge (95 mm du BA).

2012-06-22 17.18.07

 Ici, le poids total en ordre de vol avec le centrage à 0% est de 479 g

 

Pour le(s) premier(s) vol(s), j'ajoute 20 g pour avoir une marge de 3 %, soit une masse totale de 499 g.

2012-06-22-18.16.14.jpg
 Le Flow terminé prend la pose . 2012-06-22 17.46.21
2012-06-22-17.41.19.jpg 2012-06-22 17.41.49

 

Le fil du Flow sur Modelisme.com

 

Lancers à la main

 

 

Le Flow - Planeur ultrabatic
En attendant que le vent veuille bien s'établir à la pente, quelques lancers à la main pour parfaire les réglages...

 et le prendre en main.

 

 
 

 

Premier vol à la pente

 

Le Flow, planeur ultrabatic* de 60" en EPP conçu par Paige Anderson de Future Slope Design, effectue ici son premier vol avec un vent de 12 à 18 km/h. 

*selon le mot de Steve Lange

Toutes les commandes étaient en "Low Rate" pour se premier vol pendant lequel j'ai un peu trimmé les ailerons.

Prise de vue avec ma caméra Aiptek fixée sur le front.

Joli ciel breton sur la baie de Perros-Guirec.

 

 

 

 

Deuxième vol du Flow

 

Deuxième vol du Flow, planeur ultrabatic de 60" en EPP.

En fin d'après-midi, le vent faiblissait, ce qui oblige à garder un peu d'air sous les ailes. Mise en service des flaps pour augmenter la portance. C'est un plaisir que de pouvoir évoluer dans un mouchoir de poche. Toujours en Low Rate, j'avais un peu augmenté la course des ailerons.

 

 

Le Flow à marée basse

 

 

Aujourd'hui encore, petit vent d'ouest très changeant, marée basse avec un très joli ciel et une lumière magnifique, le Flow évolue au rythme de la barcarolle. J'ai passé un merveilleux après-midi à voler et à regarder la baie.

 

 

Le Flow par force 4

 

Lundi, le vent d'ouest soufflait de 18 à 25 km/h, avec beaucoup de rafales. J'ai de nouveau fait voler le Flow à la pente, pas trop près du sol à cause des rafales. Je me suis beaucoup amusé. J'ai encore des débattements limités à environ +- 35* mm à la profondeur. D'ailleurs j'ai fait une modification en mettant un guignol.

 

 

2012-07-05 16.48.59 2012-07-05 16.49.28
   

 

 

 

Le Flow par force 5

 

Si on m'avait dit que cette mousse pouvait voler par force 5, je ne l'aurais pas cru !

Pourtant, samedi après-midi le vent soufflait fort, plus de 30 km/h à l'aéroport de Lannion... Mis en confiance par la tenue du Flow au force 4, j'ai voulu tester ses limites.

 

Arrivé en haut de la pente, l'anémomètre indiquait 35 à 45 km/h. En lançant le Flow, j'appréhendais un peu quand même, mais sitôt sorti des turbulences qui se forment tout près de la pente, le Flow était très à l'aise. Il fallait éviter de voler trop près de la pente et dès que le planeur se trouvait en vent arrière il revenait très vite... gardons de l'eau sous la quille !

Instantane-4--15-07-2012-20-13-.png
   

 

 

 

      Une autre sortie par vent de force 5+ :  Retour du Flow à la pente

 

G0010010

 

A la tour de contrôle, le vent était annoncé NO à 13 km/h... un peu juste mais il faisait tellement beau...

Arrivé en haut de la pente, l'anémomètre indiquait 13 km/h mollissant à 10 km/h par instant : un peu juste, mais avec de la cambrure ça doit passer !

En haut de la pente

En haut de la pente

En l'air, ça tient mais sans plus, de la cambrure et virages presque à plat ! D'ailleurs aucun goéland pour m'accompagner, mais le paysage est superbe.

En l'air, ça tient mais sans plus, de la cambrure et virages presque à plat ! D'ailleurs aucun goéland pour m'accompagner, mais le paysage est superbe.

Jeudi le vent était toujours NO, il faut en profiter car il n'y restera pas... il y avait de la dynamique ! C'était l'Ascension !!!

Petite erreur de casting, j'étais parti avec le Flow... en arrivant en haut de ma pente favorite l'anémomètre indiquait 22 à 30 km/h avec un vent un peu turbulent. En bas les kites s'en donnaient à cœur joie. Dans ces conditions plutôt musclées, le Flow manquait d'inertie.

Départ dos !

Départ dos !

Près du relief, le Flow faisait des bonds d'un mètre !

Près du relief, le Flow faisait des bonds d'un mètre !

 Les passages arrières étaient rendues difficiles, si je tardais à virer, je ne pouvais plus revenir, blessant pour mon amour propre devant autant de spectatrices !

Les passages arrières étaient rendues difficiles, si je tardais à virer, je ne pouvais plus revenir, blessant pour mon amour propre devant autant de spectatrices !

Partager cette page

Repost 0
Publié par Geeby22

Présentation

  • : Modélisme par geeby22
  • Modélisme par geeby22
  • : Modélisme à propulsion électrique.

Recherche